Méthodologie et critères d’évaluation pendant la formation

 

L’évaluation est continue pendant toute la durée de la formation. Les formateurs ont une grille d’évaluation précise qui repose sur des principes que nous considérons comme fondamentaux pour l’exercice de l’accompagnement (voir également la charte éthique). Cette grille est mise à jour en permanence par les formateurs pour chaque stagiaire afin de suivre son évolution et d’établir un bilan avec lui en fin de formation. Elle permet ainsi d’être plus objectif d’une part, mais aussi d’informer dès le début le stagiaire sur ce que nous attendons de lui et qu’il puisse ainsi avoir lui-même les moyens de s’auto-évaluer.

L’évaluation comprend 9 Catégories de compétences et des niveaux d’accréditation particuliers aux Techniciens, Praticiens et Maître-Praticiens.

Catégories de compétences

Neuf catégories de compétences pour la formation en « Hypnose ericksonienne, Coaching intégratif et art de la Communication »

1. Equilibre psychologique
L’équilibre psychologique sert à apprendre comment «rebondir» suite à des événements traumatisants et aide à accomplir les ajustements psychologiques nécessaires lors de circonstances stressantes ou en terrains inconnus (nouvel emploi, relation amoureuse compliquée, confrontation culturelle, faillite personnelle, harcèlement moral, etc.).
Dans le métier de praticien en hypnose et de coach, l’équilibre et la santé mentale sont des pré-requis essentiels ; ils ont demandé un effort et une capacité particulière de résilience psychologique ou psychique lors de situations difficiles. Durant le cursus il sera nécessaire, quelques fois, de ré-analyser et de réinitialiser ses propres capacités à affronter des situations émotionnelles très inconfortables. L’attention apportée à son propre équilibre mental doit être constamment renouvelée pour mieux servir de point d’appui à une démarche évolutive en perpétuelle transformation.

2. Conscience de soi
La conscience de soi n’est pas spontanément une connaissance de soi ; elle n’est pas non plus une connaissance scientifique car l’être humain ne peut pas être objectivé. Accéder à une connaissance de soi, c’est accéder à la lucidité de sa propre subjectivité et à la considération qu’autrui est un alter ego. La conscience de soi est une lucidité sur ses valeurs, ses croyances et ses comportements, c’est une attention particulière aux relations que l’on engendre.

3. Engagement de développement personnel et professionnel
Le praticien poursuit durant toute son activité son développement personnel et professionnel. Des stages, des lectures, des formations, la supervision, des travaux de recherches sont inhérents aux métiers d’accompagnement au changement.

4. Processus de la relation d’accompagnement
Dans une relation d’accompagnement, le praticien est conscient de la systémique, du pouvoir de son langage et de sa posture. Il a pour seul objectif de construire et gérer une relation de confiance porteuse de développement pour le client. Le conseil ou toute autre immixtion dans la vie du patient est écarté des processus d’accompagnement.

5. Maïeutique de l’accompagnement
Le praticien a pour objectif de conduire le client à prendre conscience de ses schémas, à les relativiser, à choisir ce qui lui convient le mieux et à faire émerger ses capacités d’apprentissages.

6. Gestion du cadre et du contrat
Un accompagnement pour qu’il soit réussi, se déroule selon un processus, il a du sens et il s’établit dans un cadre éthique et professionnel. Dans un parcours d’accompagnement, un contrat établit les attentes et les limites de chacun.

7. Accompagnement orienté solution
Tout accompagnement part d’un projet, d’un objectif et son but est de conduire la personne à se diriger vers ce qu’elle souhaite.

8. Utilisation de modèles et techniques
Afin que la conduite au changement se déroule de manière professionnelle, cadrée et dans un processus qui donne du sens, des techniques et des outils professionnels connus sont utilisés.

9. Le client est considéré comme un pair, un alter ego
Dans le cadre d’une relation d’accompagnement, les éléments qui sont mis en relief lors de la pratique et de la conduite sont échangés et mis en commun avec le client considéré toujours comme un pair.

Niveaux d’accréditation

Trois niveaux d’accréditation pour le cursus de formation professionnelle en « Hypnose, Coaching intégratif et art de la Communication »

  • Pour des personnes qui ont signé la charte éthique et le code de déontologie de l’institut Noesis et qui :

    • Ont intégré les 9 catégories de compétences ;
    • Ont appréhendé les conditions et l’importance de la relation dans les métiers d’accompagnement ;
    • Sont parfaitement conscientes de l’interrelation entre leur rôle et leur activité professionnelle ;
    • Peuvent appliquer une démarche de conduite au changement dans leur propre périmètre ou poste professionnel ;
    • Sont en mesure d’accompagner les autres en utilisant les techniques et les pratiques apprises lors de la formation ;
    • Sont déjà capables de favoriser le développement des compétences et des performances de leurs clients.
  • Pour des personnes qui ont signé la charte éthique et le code de déontologie de l’institut Noesis et qui :

    • Ont intégré les 9 catégories de compétences ;
    • Ont intégré tous les critères du « Technicien » ;
    • Ont été validés « Technicien en hypnose ericksonienne, coaching intégratif et art de la communication » ou certificats équivalents ;
    • Peuvent exercer la fonction de praticien ou de coach dans le cadre des métiers et de leurs conditions professionnelles ;
    • Peuvent exercer en tant que praticiens, coach ou formateurs professionnels en maîtrisant une large palette de modèles et cadres de références ;
    • Sont en mesure d'accompagner les clients/patients vers leurs solutions, améliorer leurs performances, construire la confiance et renforcer leurs capacités ;
    • Possèdent suffisamment d’aisance pour faire face à des besoins divers et souvent complexes, dans des environnements difficiles ;
    • Sont en mesure d’adapter la mise en œuvre de leurs compétences/expériences pour élargir les perspectives au-delà du simple « problème/ contexte », et ainsi être en mesure de renforcer l’apprentissage et le développement de leur client/patient.
    • Sont capables d’appliquer une palette intégrative de modèles, d’outils et de processus en donnant du sens au travail d’accompagnement et avec une éthique irréprochable.
  • Pour des personnes qui ont signé la charte éthique et le code de déontologie de l’institut Noesis et qui :

    • Ont intégré les 9 catégories de compétences ;
    • Ont intégré tous les critères du « Praticien » ;
    • Ont été certifiés « Praticien en hypnose ericksonienne, coaching intégratif et art de la communication » ou certificats équivalents ;
    • Ont rédigé un mémoire de recherche à l’issue de la formation en Praticien Référent ;
    • Peuvent axer leurs activités sur le développement de capacités de progression, la gestion de relations complexes et délicates, le travail sur l’ambiguïté et le changement ;
    • Sont en mesure d’appliquer une méthode de travail ouvrant sur la formulation d’approches innovantes et personnalisées selon les demandes de chaque client/patient ;
    • S’intéressent à la recherche et à l’évolution des métiers de l’accompagnement et apportent une contribution active au développement et à la promotion de standards élevés dans les domaines de l’accompagnement et de la création de modèles et d’outils ;
    • Publications sur la profession, participation à des colloques (séminaires, etc.), et à toutes sortes de manifestations permettant de valoriser les techniques d’accompagnement auprès du grand public ;
    • Développement d’activités et d’organisations professionnelles dans le monde de l’accompagnement au sens large.
  • Pour des personnes qui ont signé la charte éthique et le code de déontologie de l’institut Noesis et qui :

    • Ont intégré les 9 catégories de compétences ;
    • Ont intégré tous les critères du « Praticien Référent » ou équivalent ;
    • Ont été certifiés « Praticien Référent » ou certificats équivalents ;
    • Peuvent axer leurs activités sur la thérapie, la gestion de relations complexes et délicates, le travail sur l’ambiguïté et le changement ;
    • Sont en mesure d’appliquer une méthode de travail thérapeutique ouvrant sur la formulation d’approches innovantes et personnalisées selon les demandes de chaque client/patient ;
    • S’intéressent à la recherche et à l’évolution des métiers de l’accompagnement et apportent une contribution active au développement et à la promotion de standards élevés dans les domaines de l’accompagnement et de la création de modèles et d’outils ;
    • Publications sur la profession, participation à des colloques (séminaires, etc.), et à toutes sortes de manifestations permettant de valoriser les techniques d’accompagnement auprès du grand public ;
    • Développement d’activités et d’organisations professionnelles dans le monde de l’accompagnement au sens large.

Note Globale (0)

0 sur 5 étoiles
Ajouter un commentaire
Commentaires | Ajouter le votre
  • Aucun commentaire trouvé